Menu Fermer

Les étapes de la création d’entreprise

Etapes de la création d’entreprise

Contrairement à ce que pensent la plupart des gens, la création d’entreprise s’adresse à tout le monde. C’est à dire aux ouvriers, aux cadres, aux salariés, aux demandeurs d’emploi, … quels que soient leur métier et leur niveau de qualification.

En d’autres termes, vous aussi pouvez être concerné par un projet de création d’entreprise ! C’est un défi que vous aussi pouvez relever, et qui n’est peut-être pas si difficile à mener à bien.

Vous avez des idées. Vous êtes enthousiaste et prêt à vous investir à fond pour les mener à terme. C’est très bien car c’est un point essentiel sur lequel vous allez vous appuyer pour réussir.

Il vous manque juste la méthode pour “créer votre boite” !

Vous trouverez ici un guide pratique qui vous propose une méthodologie pour mener à bien votre projet en accord avec vos compétences tout en tenant compte des réalités du marché. Il vous apporte une aide précieuse pour :

  • vous poser les bonnes questions,
  • mesurer la qualité de vos atouts,
  • indiquer les professionnels et les réseaux qui pourront vous conseiller, vous former, vous suivre, et vous lancer.

1 – Trouvez votre idée

  • Où trouver la bonne idée ? Identifiez un besoin ou une demande insatisfaite sur le marché à laquelle vous pouvez apporter une solution. Choisissez la pour qu’elle soit au diapason avec vos propres passions. Pour trouver une liste de sites vous donnant des idées tendance, allez sur l’article ” idées tendances “
  • Identifiez une offre de service . Il est plus facile de créer une entreprise de services que de produits. Les produits nécessitent plus de temps à être prêts pour le marché que les services. La période de gestation peut durer longtemps sans faire rentrer d’argent. Pour démarrer plus vite, vous pouvez commencer à proposer un service puis ensuite des produits.
  • Votre guide GRATUIT 101 idées de business

2 – Testez votre idée

  • Allez sur Google et tapez le nom de votre activité. Cherchez d’autres activités proches de celle que vous projetez. Notez les mots-clés que vous avez utilisés. Vos clients utiliseront ces mêmes mots-clés pour vous trouver.
  • Question : pourquoi cela n’a-t-il jamais été fait auparavant ? Demandez vous pourquoi personne n’a eu l’idée de répondre au besoin que vous avez soulevé ?
  • Ne perdez pas de vue que certaines activités répandues peuvent très bien être lucratives ( par exemple, boulanger ).
  • Procédez à une étude du marché : apprenez de vos concurrents. Si vous trouvez des concurrents, copiez leurs meilleurs atouts. N’hésitez pas à leur poser des questions sur leurs pratiques.
  • Cherchez un mentor. S’il est bon, il pourra vous faire gagner beaucoup de temps et surtout des erreurs. Vous le trouverez dans les réseaux sociaux professionnels et d’entrepreneurs et les chambres des métiers. Pour amorcer une bonne relation, il faudra commencer par faire quelque chose pour lui.
  • Seul ou avec des associés ? Démarrez votre projet seul afin d’amorcer le processus et mettre en place la stratégie. Puis trouvez des associés. Un associé est idéal. Deux est un maximum pour démarrer. Au delà, les risques de désaccords sont importants.

3 – Donnez forme à votre projet

  • Précisez le besoin auquel vous voulez apporter une solution. Segmentez la clientèle en sous-groupes d’utilisateurs : les utilisateurs réguliers, occasionnels, et intermédiaires. Créez autant d’options de services ou de produits.
  • Précisez la nature de ce que vous vendez. Vendez à votre client le bénéfice qu’il en retirera : gain de temps, simplification, respect de l’environnement, et surtout moyen de faire des économies.
  • Inspirez-vous de vos concurrents. Faites du Benchmarking ! Regardez ce que font les autres entreprises de votre secteur: services, produits, activités. Adaptez le à votre entreprise.
  • Estimez vos coûts de démarrage. Pour cela, déterminez ce qu’il vous faut pour lancer l’activité. Rajoutez une marge de sécurité confortable ( doublez votre estimation ). Elle ne sera pas de trop, une fois les choses en route.
  • Etablissez votre offre de prix. Pour cela, déterminez la valeur perçue de vos produits, c’est-à-dire la fourchette de prix que vos clients sont prêts à mettre pour les acquérir. Vérifiez que vos prix vous permettent de couvrir vos frais par vos seules ventes . Le prix multiplié par le volume , déduction faite de vos coûts constitue votre revenu. Il faut, bien sûr, qu’il soit positif.

4 – Lancez vos opérations marketing

  • Choisissez une niche de marché où positionner votre service ou produit. Prenez la étroite pour que vous puissiez vous adresser à un secteur de clientèle précis.
  • Choisissez le nom de votre entreprise. Evitez les noms génériques qui sont trop larges et peuvent déboucher sur un procès pour des noms déjà déposés. Vérifiez que votre nom n’est pas déjà déposé.
  • Choisissez le slogan de votre entreprise. La phrase d’accroche doit être marquante et résumer à elle seule l’ensemble des avantages et des bénéfices apportés par vos services ou produits.
  • Définissez un message de marque. Que doivent retenir vos clients quand ils entendent votre nom ? Ce message doit véhiculer tout ce qui caractérise votre société.
  • Déterminez les couleurs de votre entreprise.
  • Choisissez le logo de votre entreprise. Si vous n’êtes pas vous-même designer, faites vous aider par un prestataire pour concevoir votre logo selon votre budget. Les dessins les plus simples ont un bon impact.

5 – L’étude de marché

L’étude de marché a pour finalité de vous assurer de la faisabilité commerciale de votre projet. Cette étape fondamentale est un passage obligé pour tout créateur d’entreprise . Elle va vous permettre de :

  • Connaître les grandes tendances du marché et ses acteurs, vérifier le bien-fondé de vous lancer
  • Fixer des hypothèses de chiffre d’affaires.
  • Opérer les meilleurs choix pour atteindre vos objectifs
  • Trouver le mix-produits ou mix-services le plus performant possible
  • Apporter des éléments concrets qui permettront d’établir un budget prévisionnel
  • Réalisez cette étude de marché par l’acquisition d’un maximum d’informations sur la clientèle, et la concurrence. Ces données seront portées au dossier et serviront de base à vos conclusions.
  • Cette étude sera portée à la connaissance de vos interlocuteurs banquiers lors des demandes de financement.

6 -Les prévisions financières

  • Les prévisions financières vont vous permettre de vérifier la faisabilité et la viabilité de votre projet.
  • Elles vont vous servir à convaincre vos partenaires financiers et banquiers
  • Etablissez un plan de financement montrant les besoins d’investissement et de fond de roulement face aux ressources de financement.
  • Etablissez un compte de résultat prévisionnel montrant les recettes générées par l’activité face aux charges d’exploitation.
  • Calculez le seuil de rentabilité indiquant le montant minimal des ventes à atteindre la première année pour faire face aux charges.
  • Déterminez un plan de trésorerie qui montrera mois par mois , l’équilibre entre encaissements et décaissements.
  • Etablissez un plan de financement à 3 ans montrant les besoins de financement en fonction d’hypothèses de croissance réalistes.

7 – Trouver des financements

Votre financement proviendra de plusieurs sources suivant le type d’activité choisi, et votre situation personnelle.

  • Votre apport personnel en fonds propres
  • L’apport de vos proches qui seront prêts à investir dans votre entreprise
  • Un apport provenant de financement participatif
  • L’ouverture de votre capital aux investisseurs
  • Un micro-crédit
  • Un prêt bancaire avec généralement une clause de garantie ( biens personnels )
  • Un crédit-bail ou une location longue durée pour l’acquisition de matériels de production ou de gestion

8 – Les aides

Il existe des aides publiques à la création d’entreprise provenant de l’Etat ou des collectivités territoriales :

  • des aides financières
  • des allègements fiscaux
  • des exonérations de charges sociales
  • des aides pour le conseil
  • de location à tarifs préférentiels de locaux …
  • des initiatives privées pour aider les créateurs

9 – Le juridique

  • Procurez-vous vos permis de vente. Certaines activités commerciales sont soumises à autorisations et licences délivrées par les services de l’Etat ( presse, tabacs, activités bancaires, assurance, santé, alimentation,… ).
  • Déposez un brevet. Si vous souhaitez protéger une invention, remplissez une demande de brevet auprès de l’INPI .
  • Déposez votre nom de marque à l’INPI et à la Chambre de Commerce. Pour inscrire votre entreprise à la Chambre de Commerce, vous devrez avoir déposé auparavant votre nom commercial à l’INPI.
  • Définissez le statut de votre entreprise. ( EURL, SARL, SAS, SA ,… ). Il détermine le cadre du fonctionnement de l’entreprise. Chaque statut a ses avantages et ses inconvénients. Des spécialistes du droit des sociétés peuvent vous aider à faire le choix le mieux adapté à votre cas.
  • Ouvrez un compte bancaire au nom de l’entreprise. Séparez impérativement votre compte privé de votre compte professionnel.
  • Vérifiez votre besoin en assurance. Si votre activité s’exerce dans des environnements dangereux, si vous utilisez des matériels onéreux il vous faut souscrire une assurance. Cette ou ces assurances peuvent porter sur les personnes, les biens, et l’activité.
  • Gardez de l’argent pour les impôts. Prélevez 30% sur vos bénéfices pour payer les impôts de l’année. Certaines formes d’entreprise bénéficient d’exonérations d’impôts au début de leur activité. Attention au retour au régime d’imposition normal quand il se met en place.
  • Faites appel à un expert comptable et un avocat. Externalisez votre gestion comptable et juridique auprès de ces personnes. Vous gagnerez beaucoup de temps et éviterez des erreurs. Certaines formes d’entreprise sont obligées d’avoir leur expert-comptable.

10 – Les travaux préparatoires

  • Créez vos cartes de visite. C’est indispensable. Vous pouvez vous adresser à votre imprimeur. Mais vous ne trouverez pas moins cher que de vous procurer un logiciel d’impression de cartes de visite.
  • Réfléchissez à la formule de présentation de votre activité. Soyez synthétique. Sachez répondre sans hésiter à la question ” qu’est ce que vous fabriquez ? Qu’est-ce que vous faîtes ? “
  • Participez aux rencontres locales d’entrepreneurs. Vous commencerez ainsi à créer votre réseau de contacts locaux et de personnes qui vous aideront dans votre projet.
  • Trouvez le meilleur moyen de contacter vos clients . Marketing direct, dépliant de présentation, E-mailing, etc,…
  • Travaillez votre argumentaire de vente. Listez les avantages de votre client en matière d’économies, de gains, d’efficacité. Racontez votre histoire pour faire passer votre message.
  • Concevez vos outils marketing adaptés à votre message de vente : blog, pages de vente, dépliants, brochure, vidéos,… Ils devront pousser à l’action chez votre client.
  • Créez votre tunnel de ventes. Définissez comment vous allez fournir vos produits à vos clients. Définissez chaque opération entrant dans le processus de vente. Testez et affinez les étapes de la vente.
    Proposez plusieurs moyens de paiement. Vous devez pouvoir accepter les paiements par chèques et par cartes bancaires. Sur Internet , le paiement Paypal s’impose. Le paiement en plusieurs fois n’est pas à négliger.
    Lancez votre activité en test local. Cherchez des clients à proximité de chez vous, ou en réseau local. Faites le avec des flyers, des appels téléphoniques, des Emailing.
    Lancez votre blog ou votre site. Le minimum est un site web avec un formulaire de contact. Notez qu’un blog est plus facile à référencer qu’un site. Le blog permet de capter des prospects, mais la rédaction des pages prend beaucoup de temps. Vous pouvez sous-traiter cette rédaction.

11 – La gestion de l’argent 

  • Constituez vous une avance de trésorerie. Elle vous permettra de faire le tampon entre les factures à payer d’avance et les retards de paiement de vos clients. Mettez en place une politique de paiement vous permettant de vous payer le plus tôt possible. Exigez toujours un acompte de 30% à la commande.
  • Facturation. Créez une base de données des factures pour établir les factures et en garder l’historique. De nombreux programmes de facturation et des solutions de facturation en ligne existent sur le marché.
  • Suivi des dépenses. Utilisez une feuille de calculs Excel toute simple pour suivre les écarts entre les rentrées et les dépenses. Anticipez autant que possible les achats .
  • Investir ou se rémunérer ? Au début, votre revenu personnel sera minimal. Puis quand l’entreprise commencera à être rentable, vous devrez choisir entre réinvestir les bénéfices ou vous payer, c’est à dire développer votre société ou ralentir son développement. Ne perdez pas de vue qu’un salaire important engendre d’énormes impôts sur le revenu.
  • Cherchez un investisseur. Les investisseurs s’intéressent aux entreprises qui ont déjà prouvé leur capacité à générer des bénéfices. Si vous n’avez encore rien vendu, vous trouverez difficilement un investisseur.

12 – C’est parti !

  • Fixez-vous des objectifs ! Un objectif doit être mesurable, spécifique, réaliste, et limité dans le temps. Planifiez vous un objectif à 1 mois, 6 mois, un an, deux ans.
  • Mettez en place un planning de taches journalières. Priorisez vos actions par ordre d’importance. Automatisez en certaines pour libérer votre temps
  • Gardez sur vous un carnet d’idées ! Notez les idées comme elles vous viennent : n’importe quand, n’importe où.
  • Décrochez votre premier client. Proposez lui un essai de votre service ou produit. S’il est satisfait proposez lui d’autres services.
  • Gardez à l’esprit la notion de productivité. Chaque action doit vous permettre de gagner du temps ou de l’argent. Une tâche qui accapare trop de temps doit être sous-traitée.
  • Organisez et dirigez votre entreprise. Formez vous en gestion, en planification de projets. Apprenez à facturer vos clients, et payer le personnel. Il existe de nombreuses formations pour les entrepreneurs.
  • Faîtes-vous connaître. Le bouche à oreilles est un moyen de communication très efficace. Les gens aiment prendre l’avis des autres avant de prendre une décision d’achat.

13 – La croissance

  • Améliorez votre efficacité. La façon la plus sûre de faire croître votre entreprise est de la rendre plus efficace. Pour cela, il faut réduire les dépenses et augmenter la marge bénéficiaire. Développez des systèmes ou investissez dans des équipements plus performants.
  • Développez vos actions marketing. Vous gagnerez plus de clients. Améliorez votre référencement, faîtes de la publicité, du publipostage, trouvez un moyen original pour gagner plus de clients potentiels.
  • Etoffez votre gamme de produits et de services. Vendez plus à vos clients existants en leur proposant des produits et services complémentaires.
  • N’embauchez pas trop vite. Au lieu d’embaucher vos premiers salariés, faîtes appel à des entrepreneurs indépendants. Cela vous évitera un surcroît de travail administratif . Leur rétribution se fera sur simple facturation pour services rendus. Ne comptez pas trop, cependant, sur leur fidélité.
  • Vos premières embauches. Tournez-vous d’abord vers vos entrepreneurs indépendants en leur proposant un poste dans votre entreprise. Pour éviter de dépenser des fortunes en annonces, faîtes travailler votre réseau. Vous pouvez aussi aller chercher vos futurs employés sur Linkedin ou même Le Bon Coin. Veillez, cependant à la fiabilité de vos recrutés.
  • Cherchez des locaux mieux adaptés à votre activité. Si le garage pouvait convenir à vos débuts, changez de locaux dès que vos finances vous le permettent. Pour les bureaux, comme pour les fabricants il existe des solutions d’hébergeurs d’entreprises et start-up : incubateurs, pépinières, et couveuses.
  • Vendez votre entreprise. Dès que l’activité est pérenne, et qu’elle peut continuer à vivre sans vous, vous pouvez faire le choix de vendre votre société. Vous pouvez déposer une offre sur des sites tels que “service-entreprises.com”, “cessionpme.com”, etc.
  • Après la vente, reposez-vous en prenant des vacances, ou restez dans l’entreprise pour transmettre votre savoir au repreneur, ou même restez en le dirigeant. Vous pouvez tout négocier lors de la vente.
  • Montez un réseau d’entreprises en franchise.
  • Devenez conseiller pour de jeunes entrepreneurs. Montez un club d’investisseurs.
  • Ecrivez un livre. Tous les candidats à la création cherchent à connaître les clés du succès des entrepreneurs, notamment si la méthode est décrite pas à pas et s’avère reproductible.
  • Reproduisez votre expérience entrepreneuriale. Lancez vous dans une nouvelle aventure …!

14 – Bibliographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.